slb-small

 

 

  

Derrière ce nom cuisant se cache un homme : Noam Rolnik. Contrôleur de gestion et financier dans de grands groupes internationaux pendant une vingtaine d’années, Noam Rolnik choisit d’abandonner sa brillante carrière pour se réaliser, mu par un désir sincère d’apporter une offre inédite et de très grande qualité à tous les gourmets.  Épicurien passionné, Noam a rêvé un « projet d’alchimie humaine » comme il aime à le décrire lui-même. Un projet fou où l’envie de partage et l’amour du bien-manger priment sur tout. Mais conscient de ses limites dans ce métier, il entreprend une formation « Cuisine et Entreprenariat » partageant son temps entre cours théoriques et cuisine.   Le 19 rue Bréa, adresse mythique pour les parisiens amateurs de cuisine gastronomique va revivre grâce à lui. En effet, ce sont les murs du prestigieux restaurant Guy Martin Italia que Noam Rolnik a choisi de faire rhabiller de neuf par l’agence La Bonne Image, www.labonneimage.com. Le Dominique, Le Sensing, Italia … des noms qui rappellent pour tous les Parisiens des évocations de délices aujourd’hui disparus. Pas complétement, puisque grâce à Noam et à ses équipes, les habitants du quartier Raspail-Luxembourg vont retrouver leurs habitudes gastronomiques : les cartes saisonnières du chef Adrien LOISEAU mais également la Viande. Car telle est la pièce maîtresse de ce restaurant : la viande française (Aubrac et Salers) et étrangère (Black Angus des USA, Wagyu du Chili, Grain-Fed d’Uruguay).  Cuite dans un four Josper – élégante combinaison entre un barbecue ouvert et un four – la viande en devient savoureuse, moelleuse, tendre, autant d’adjectifs qui ne peuvent définir l’exacte particularité de cette cuisson ibérique sur braise. « Il faut goûter pour comprendre la qualité et l’intérêt de cette cuisson » déclare le restaurateur.    Pour l’accompagner dans cette aventure, Noam a donné carte blanche au chef Alexandre Sanchez pour exprimer tous ses talents dans une cuisine franche et sans détour. Originaire de Toulouse, ce jeune chef, dynamique et sensible, a été immédiatement séduit par le challenge mais aussi l’enthousiasme de Noam. Inspiré par les produits, il travaille une cuisine d’évocation et de partage avec des pièces de viande d’exception telle une côte de bœuf de Galice ou un Chuk Flap Wagyu chilien. 

Sur la Braise, c’est également un cadre. Design épuré. Matières nobles. Le Designer Gill Bill a dessiné un décor original couleur ardoise tout en verre et acier inspiré des steaks house traditionnels américains. Répartis sur deux étages, le client pourra choisir entre le comptoir chic éclairé par le mur de bouteilles ou l’univers plus cosy des banquettes en cuir, des tables en verre et des ampoules incandescentes. « J’ai imaginé un lieu unique, perdu dans le temps, où l’on se sent bien et où l’assiette garde toute son importance » déclare Gill Bill.   Animé par la générosité et la gourmandise, Sur la Braise est un lieu qui donne envie de s’installer confortablement et de se laisser porter.